Comment utiliser un fût alimentaire en récupérateur d’eau

Récupérer l’eau de pluie est une excellente initiative pour économiser sur sa facture d’eau et protéger les ressources naturelles. En effet l’eau de pluie peut s’avérer très utile, par exemple pour arroser les fleurs, laver la voiture, remplir la piscine, voire même faire le linge. Mais pour pouvoir collecter l’eau de pluie, il faut avoir un récupérateur d’eau et justement, un fût alimentaire peut faire l’affaire, mais sous certaines conditions.

Quel type de fût alimentaire utiliser comme récupérateur d’eau ?

fut alimentaire récupérateur d'eauGénéralement, un fût alimentaire est conçu pour stocker, transporter, conditionner, fermenter de la nourriture liquide ou solide. Ce contenant de forme cylindrique peut être fait en différentes matières. Ainsi, les fûts pour la bière sont généralement en acier inoxydable, il existe aussi des modèles en plastique (PEHD) très prisés pour leur étanchéité, leur légèreté et leur solidité. Et enfin, les fûts en bois qu’on appelle plus communément les tonneaux pour le transport du vin, du cidre, de la bière ou de l’eau-de-vie…

Selon les modèles, les fûts alimentaires ont plusieurs capacités : de 30 litres à environ 250 litres. Ils peuvent également avoir des caractéristiques spécifiques tels que la présence d’un couvercle avec joint d’étanchéité ou de poignées pour faciliter le transport, ou encore l’ouverture qui peut être totale ou non.

Idéalement, choisissez un modèle de fût alimentaire avec une ouverture totale pour récupérer un maximum d’eau de pluie, mais muni d’un couvercle pour éviter les salissures. Vous pouvez choisir entre un fût alimentaire en plastique ou un tonneau en bois (plus esthétique), mais l’objectif reste d’avoir un contenant bien imperméable. Cela dit, les modèles qui peuvent être rouillés ne sont pas recommandés, car la rouille risque de souiller l’eau… Mais avec les fûts alimentaires, vous ne devrez rien risquer puisqu’ils sont conçus pour contenir des produits comestibles (même si on vous déconseille de boire de l’eau de pluie sans la traiter).

Pour la capacité, cela dépendra de vos besoins, car certains fûts alimentaires peuvent contenir plus de 200 litres de liquide. Mais l’essentiel, c’est qu’il ait un couvercle pour éviter la prolifération de parasites et de larves en tout genre.

Comment bien utiliser son récupérateur d’eau ?

Pour récupérer un maximum d’eau de pluie, installez votre fût à proximité d’une descente de gouttière, sur une surface bien plane et solide et loin des arbres pour que leurs feuilles ou leurs brindilles ne tombent pas dans l’eau. Idéalement, servez-vous d’un collecteur de gouttière avec filtre pour que les débris de feuilles, la poussière, les insectes et autres indésirables ne viennent souiller l’eau de pluie. Cela vous évitera aussi de devoir nettoyer votre fût trop de fois à cause de la vase qui s’y serait formée…

En outre, pensez également à mettre un trop-plein, car comme on ne peut pas contrôler la pluie, il faudrait que l’excès d’eau retourne dans le réseau d’eau pluviale une fois que votre récupérateur d’eau est plein.

Veillez également à bien couvrir votre réservoir d’eau pour éviter les parasites et insectes ou même la formation d’algues. Mais vous pouvez aussi installer votre tonneau dans votre sous-sol par exemple pour éviter ce genre de problème.

Comment utiliser un fût alimentaire en récupérateur d’eau
5 (100%) 1 vote